Cliquer ici pour fermer

--------------


Agrandir le plan

    LE CDO 06   |   ACTUALITÉS   |   LES PRATICIENS   |   GARDES   |   CONTACT

Conseil Départemental de l'Ordre
des Chirurgiens Dentistes des Alpes-Maritimes

Urgences dentaires

Dentistes de garde dans le département 06

Le saviez-vous ?

Informations pratiques destinées aux patients
  • Suivez l’intervention de l’Ordre en direct aux 5es rencontres de la MIPROF

    Les 5es rencontres interprofessionnelles de la mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences (Miprof) se tiendront ce mercredi 22 novembre à Paris, de 9 h 15 à 13 h, et seront ouvertes par Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes.

    [20 novembre]

    Lire la suite

  • Avec l’Ordre, participez au Moi(s) sans tabac

    L’opération Moi(s) sans tabac sera renouvelée en novembre prochain. Le concept : proposer l’arrêt du tabac de façon collective pendant un mois. L’Ordre invite les chirurgiens-dentistes à s’appuyer sur cette opération pour conseiller à leurs patients de cesser de fumer.

    [06 novembre]

    Lire la suite

  • La spécialité en chirurgie orale française enfin reconnue en Europe !

    Sauf coup de théâtre très improbable de dernière minute, le 11 novembre prochain, le diplôme français d’études spécialisées en chirurgie orale (Desco) sera reconnu au niveau de l’Union européenne. Les diplômés du Desco entrent ainsi dans le système de reconnaissance automatique des diplômes en Europe et auront la possibilité d’exercer leur spécialité en chirurgie orale dans les 20 autres pays de l’Union européenne qui la reconnaissent.

    [06 novembre]

    Lire la suite

  • La consommation de soins dentaires en hausse de 2,9 %

    Consommation de soins bucco-dentaires et répartition des praticiens sur le territoire selon l’âge, le sexe et le mode d’exercice : la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) livre une étude sur les dépenses de santé dans laquelle un chapitre est dédié aux soins bucco-dentaires et aux chiffres clés de notre profession.

    [06 novembre]

    Lire la suite

  • Le Guide des contrats 2017 est arrivé

    Le Guide des contrats vient de faire l’objet d’une complète réactualisation. C’est sa quatrième mise à jour.

    [06 novembre]

    Lire la suite

  • Cotisation ordinale en ligne

    À partir de janvier 2018, le versement des cotisations ordinales des praticiens se fera directement au Conseil national de l’Ordre et non plus aux conseils départementaux, soit par chèque, soit désormais par carte bancaire sur le site de l’Ordre.

    [06 novembre]

    Lire la suite

  • L’Igas livre un avis contrasté sur les réseaux de soins

    S’agissant singulièrement du secteur dentaire, tant en termes de tarifs que de qualité ou d’accès aux soins, l’impact des réseaux de soins reste à démontrer, relève l’Inspection générale des affaires sociales dans un état des lieux de ces structures en demi-teinte.

    [06 novembre]

    Lire la suite

  • Accès partiel : le juge souffle le chaud et le froid

    Bonne nouvelle : la Cour de justice de l’UE estime qu’une règle nationale interdisant à un denturologiste d’exercer son métier hors le contrôle d’un chirurgien-dentiste est conforme au droit européen. Mauvaise nouvelle : le juge ne tranche pas sur le fond, c’est-à-dire sur l’accès partiel d’un prothésiste à la profession de chirurgien-dentiste.

    [06 novembre]

    Lire la suite

L'info en direct du site de l'ONCD

SOINS DENTAIRES A L’ETRANGER

Lundi 10 décembre 2012   >> Retour à la liste

Les deux principales pathologies que l’on rencontre au niveau des dents sont la carie et la maladie parodontale (le déchaussement). Ces deux maladies peuvent évoluer jusqu’à la perte progressive des dents.

Le rôle du dentiste est de tout mettre en œuvre pour arrêter ce processus et de remplacer les dents qui n’auraient pas pu être sauvées.

Ces traitements prothétiques ou implantaires doivent être adaptés, après une étude approfondie, à chaque cas. Le suivi du patient devient indispensable afin de pouvoir gérer l’évolution du cas et adapter éventuellement le travail réalisé.

Or, actuellement, des publicités sont faites pour attirer les patients par des prix attractifs à l’étranger comme si ces soins ou prothèses étaient une marchandise qu’il suffirait d’acheter en solde pour être soigné. Bien sûr il n’en est rien car les soins et surtout s’ils sont complexes, nécessitent non seulement un suivi mais quelques fois des interventions secondaires.

Il faut savoir qu’en France tout praticien doit avoir une assurance en responsabilité civile professionnelle (contrôlée par le Conseil de l’Ordre) et qu’il devra assurer le suivi des prothèses et des implants qu’il a réalisés pour une durée de dix ans après consolidation. Loi du 04/03/2002 dite Loi Kouchner. Cette garantie de bonnes pratiques ne sera pas assurée à l’étranger. Et si, par la suite, il y a une complication, quel praticien Français pourra engager sa responsabilité pour un travail qu’il n’aura pas réalisé lui-même ?

En France la publicité est interdite : Si les législateurs ont interdit la publicité, c’est uniquement pour protéger la santé des patients.

La publicité et les sites internet qui mettent en avant certains cabinets doivent inviter à la prudence car la publicité que l’on s’offre n’est pas un gage de compétence comme peut l‘être la réputation qui s’acquiert par le bouche à oreille.

Des soins de qualité assureront confort et bien-être dans le temps.

ONCD - Conseil Départemental des Alpes-Maritimes
La Maison Blanche. 14, boulevard Carabacel - 06000 NICE - 04 93 80 21 21

Mentions légales - Conditions d'utilisation